L'attentat de Boston aurait fait 3 morts et un grand nombre de blessés.

C’est une nouvelle attaque terroriste qui a touché hier en fin d’après-midi les États-Unis. Alors que se déroulait comme chaque année le marathon de la ville de Boston, deux bombes ont explosé près de la ligne d’arrivée, faisant plusieurs morts et de nombreux blessés. D’après les premières informations deux autres bombes auraient été retrouvées dans la ville, dont l’une d’entre elles dans une bibliothèque. Un attentat à la bombe sur le sol américain n’avait pas été produit depuis près de 20 ans, puisque le dernier d’entre eux avait été celui de Timothy McVeight en 1995 contre le bâtiment fédéral américain.

Pourquoi ces attentats ?

Pour le moment ce sont deux pistes qui sont étudiées. La première et la plus évidente est bien celle du groupe terroriste Al-Qaeda. En effet bien que ceux-ci aient été fortement affaiblis, notamment par la mort de leur chef charismatique Ben Laden, une nouvelle offensive de leur part serait tout à fait envisageable. Si tel est le cas, les Américains devraient avoir beaucoup de mal à encaisser le coup. En effet les attentats du 11 septembre 2001 restent encore gravés dans leur mémoire, et beaucoup d’entre eux attentent désespérément de connaître la vérité sur ce sujet, qui n’a toujours pas livré tous ses secrets. Néanmoins les experts s’accordent tous à dire qu’il est plus qu’étrange que les membres Al-Qaeda n’aient toujours pas revendiqué l’attentat.

La deuxième hypothèse envisagée par le gouvernement américain est celle du terrorisme intérieur. En effet ce n’est peut-être pas un hasard si ces bombes ont explosées hier, lundi 15 avril 2013, puisque ce jour est celui de la collecte des impôts aux États-Unis, ainsi le Patriot’s Day, qui célèbre les victoires de Concord et de Lexington contre les Britanniques en 1775. Un jour qui pourrait donc servir de symbole à un groupe antigouvernemental. Par ailleurs certaines informations récentes révélaient que le nombre de groupe se déclarant « antigouvernement » était en pleine expansion aux États-Unis, et que ce nombre de groupes atteignait les 1360, bien plus qu’en 2008, ou seulement 149 groupes se déclaraient contre le gouvernement…

Bien que ces deux pistes ne soient pas les seuls à être envisagés, elles restent les plus plausibles quant aux informations détenues pour le moment. Nous attendons qu’une enquête approfondie révèle plus de détails sur cette affaire, et avons espoir que les coupables seront retrouvés. En attendant beaucoup reste à faire pour le président américain, notamment redonner un sentiment de sécurité à ses citoyens, qui commençaient enfin à tourner la page.

L’explosion à Boston et le discours du Président :