Des handballeur français sont soupsonnés de triche sur fond de paris sportif

Mis en examen dans une affaire de match truqué sur fond de paris sportif, le joueur français Nikola Karabatic, ainsi que trois de ses compagnons ont été convoqués mardi matin à leur club. D’après les premiers retours de ces entretiens, le joueur aurait été réintégré à l’équipe française de handball, mais les joueurs n’ont pas pour autant été épargné par le président du club. Rémy Lévy a donc annoncé que les quatre joueurs « ne sont pas digne de porter le maillot du club ». D’après les dires, ces « entretiens individuels » auxquels ils ont été convoqués n’étaient qu’à titre « informels », d’ailleurs les avocats des joueurs n’y étaient pas présents.

Un point noir sur le sport français :

Les quatre joueurs ont donc été reçu chacun leur tour en ce mardi matin : Issam Tej a ouvert la danse sur les coups de 9 heures, suivit par Luka Karabatic sur les coups de 10 heures. Enfin, Nikola Karabatic est arrivé à 11 heures, suivi de Primoz Prost qui fermait la marche. Aucun des joueurs n’a souhaité s’exprimé à la sortie de ces entretiens, ont pu remarquer les photographes présents. Les quatre joueurs avaient été placé en arrêt maladie le temps de recueillir leur témoignage sur les faits, et de décider des poursuites pouvant en résulter.

Ceux-ci sont donc soupçonné d’avoir parier sur le résultat de leur match à la mi-temps, le 12 mai dernier lorsqu’ils affrontaient Cesson. Cette acte est une entorse profonde aux règle essentiels d’éthique et de morale du club, et pourrait même entraîner des poursuites judiciaires, ainsi que leur licenciement du club. On attend que le contrôle judiciaire soit levé afin d’en savoir un peu plus sur cette affaire.