Le débat sur la dépénalisation du cannabis relancé par le ministre de l'éducation

Alors que le débat avait été ouvert par Cecile Duflot en juin dernier, soit il y a à peine quelques mois, un nouveau débat autours du sujet vient de faire son apparition, suite à la déclaration hier soir du ministre de l’éducation actuelle : Vincent Peillon sur France Inter. Le rebat s’est très vite répandu attirant les foudres de la droites, et le premier ministre Jean-Marc Ayrault vient de trancher sur le sujet, soit seulement 24h après la première déclaration.

Aujourd’hui en Loire-Atlantique, le premier ministre a donc décidé de s’exprimer sur le sujet, afin de couper cours à toutes les rumeurs. Celui-ci n’a pas manquer d’appuyer sur la fait qu’un ministre doit se concentrer sur sa mission sans en sortir, et doivent face aux caméras soutenir la politique de leur gouvernement, et non leurs convictions. Enfin, il confirme que Matignon s’oppose à une dépénalisation du cannabis : le débat est donc clos !

La droite en profite :

Comme on pouvait s’y attendre, la droite s’est empressé de répondre à cette « allégation », en traitant le gouvernement actuel de « gauche pétard », et de qualifier les dires du ministre de l’éducation d’irresponsables. D’après François Copé, la dépénalisation du cannabis en France serait une « fausse solution », et qualifie cette action d’inacceptable. Par ailleurs de nombreuses voix se sont élevées pour demander à notre président François Hollande de trancher immédiatement. Quoi qu’il en soit il est assez clair que le débat est clos, et que ce gouvernement n’apportera pour le moment aucune solution à ce problème.