Les ventes de cigarettes en France auraient baissé de 5% dans le courant de l'année 2012 : une augmentation des taxes efficace ?

C’est le constat que l’ont peu faire en revenant sur cette année 2012 : les ventes de cigarettes auraient diminué de près de 5% comparé aux années précédentes, pour un total de 51,45 milliards de cigarettes écoulées au cours de l’année tout de même, avec une diminution des ventes de 2,6 milliards. Le retour de la cigarette électronique et l’apparition d’un marché parallèle sont-ils en cause ? Malgré cette forte baisse, il est important de noter que l’Etat n’a pas pour autant diminué ses recette grâce à l’augmentation régulière des taxes sur ce marché, qui est d’ailleurs en parti responsable de cette diminution des ventes. Une prochaine augmentation de la taxe devrait voir le jours au courant du mois de juillet 2013, et peut-être confirmer le lien entre celle-ci et la baisse de consommation.

Malheureusement les ventes de tabac à rouler ont quand à elle fait un bond de 6,4% en avant l’année dernière malgré une hausse des prix de 10%, ce qui abaisse cette diminution des ventes à 3,3% tout tabac confondu. Pour vous donner une idée de l’ampleur des recettes de l’Etat, celles-ci ont été de près de 14 milliards d’euros, de quoi remplir les caisses de façon peu orthodoxe, mais néanmoins très efficace. Il est d’ailleurs important de noter que ces recettes n’ont pas atteint les prévisions de l’ancien premier ministre François Fillon, qui espérait voir cette taxe rapporter 14,5 milliards d’euros pour 2012. La taxe sur les cigarette devrait d’ailleurs continuer d’augmenter, pour un total de 2,4% tout au long de l’année 2013.

Cigarette, une politique qui fonctionne ?

C’est en tous cas de quoi se félicite la Cour des comptes. D’après celle-ci ce serait la politique anti-tabac française qui ferait enfin son effet. Celle-ci recommande d’ailleurs une augmentation plus marquée des taxes, afin de réduire durablement la consommation de tabac dans le Pays. Reste toujours la question du rôle de ces deux nouveaux facteurs : e-cigarette et marché noir. Bien que le marché parallèle de cigarettes ne perturbe pas trop les ventes (difficulté d’accès, produits de mauvaise qualité…) de nombreux français se sont tournés vers celui-ci afin de réduire leur budget, et ont même mis en place certains systèmes afin de s’approvisionner régulièrement dans les Pays voisins. La cigarette électronique quand à elle a bien grandit, et voit enfin ses ventes exploser grâce à des sensations « proches du réel » et une large gamme de produits. Quoi qu’il en soit les ventes de cigarettes en France sont en baisse d’après les statistiques, et c’est une très bonne nouvelle !