Une femme porte plainte contre les pilules contraceptives de 3eme génération. Celles-ci seraient dangereuses pour la santé !

C’est en tout cas ce que déclare une utilisatrice victime d’un accident vasculaire cérébral dans le courant 2006, qui a eut de graves effets sur sa santé. D’après elle, cet accident serait directement lié à la prise de pilules contraceptive de troisième génération quelques mois plus tôt. Aujourd’hui elle porte plainte contre le laboratoire Bayer, propriétaire de ces pilules.

Ce n’est pas la première plainte que ce laboratoire a reçu, en effet aux Etats-Unis, ce sont déjà plus de 13 000 plaintes contre la pilule YAZ qui avaient été déposées par les utilisateurs. Néanmoins c’est une première en France, puisque elle a pour objet une « atteinte involontaire à l’intégrité de la personne humaine »… Aujourd’hui âgée de 25 ans, cette jeune femme est actuellement handicapée à 65% et épileptique suite à cet accident vasculaire cérébral. Elle souhaite également toucher le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui d’après elle aurait du retirer ces pilules du marché par précaution.

Des utilisateurs dans l’incompréhension :

Alors que ces pilules sont désormais très largement prescrites aux utilisatrices, leur efficacité comparé aux pilules de 2ème génération n’a pas encore été prouvé. Par ailleurs le Ministère de la santé a très vite réagi et décidé de ne plus rembourser ces pilules à partir du 30 septembre 2013, après la parution d’un rapport de la Haute autorité de Santé, démontrant « un risque de complication thrombo-veineuse deux fois plus élevé que chez les femmes sous pilules de 2ème génération ». Celui-ci préconise d’ailleurs l’utilisation des pilules de 2ème génération en priorité. Bien que cette femme soit seule contre ce géant pharmaceutique, on espère que cette plainte saura poser les bonnes questions et permettre aux autorités compétentes de prendre la bonne décision.

Reportage traitant du sujet :