Nutella se défend sur l'utilisation de l'huile de palme et vente les mérites de celle qu'il utilise dans sa recette...

Alors que le Sénat a adopté hier « l’amendement Nutella », qui vise à taxer tous les produits dont l’huile de palme entre dans la composition, Ferrero riposte dès aujourd’hui à l’aide d’une double page dans certains quotidiens. Bien que rien ne soit encore joué, puisque c’est au députés de trancher, Nutella se sent montré du doigt et tente coûte que coûte de se dédouaner dans cette affaire. D’ailleurs cette campagne de pub, au lendemain de ce premier vote par le Sénat, ne serait qu’une vaste coïncidence, celle-ci étant prête plusieurs semaines avant le vote…

Une huile non dangereuse pour la santé ?

C’est en tout cas ce que tente de faire croire Ferrero dans ce publi-communiqué : l’huile de palme utilisée dans la recette du Nutella, non hydrogénée, ne serait pas dangereuse pour la santé, contrairement aux idées reçues… Quand aux problèmes environnementaux ? La firme les écarte sans concessions, affirmant mettre en place des filières durables afin de ne pas participer à la déforestation.

Quoi qu’il en soit Ferrero affirme que la recette du Nutella ne sera pas modifiée, principalement car sans cette fameuse huile de palme, la texture du produit changerait radicalement. On comprend que la marque se sente injustement visée par cet amendement, qui touche pourtant une grande partie des industriels de l’agro-alimentaire, néanmoins on a du mal à croire que Ferrero ait mis la main sur une huile de palme « magique », meilleure pour la santé…

Reportage traitant de l’huile de palme :